“Abdoulaye, dou daim, douma baayi ma daim”

Jusqu’à un passé encore récent, tout ce que Sa Majesté touchait au plan régional et sous-régional, se transformait en or. Même Yaya Jammeh, dont le départ avait la peau dure, n’a pas résisté à la baraka de “Buur Fatick”.

Au point que sur tous les toits, l’on ait chanté, sur un air séraphique, ses coups de maître diplomatiques au niveau de la Cedeao. Malheureusement, cette série de prouesses s’est, subitement, estompée.

Avec, notamment, la défaite cuisante du Pr Abdoulaye Bathily dans la course à la Présidence de la Commission de l’Union africaine.

Alors, si Macky se met à se plaindre, à-tout-va, du fait que “Abdoulaye, dou daim, douma baayi ma daim”, inutile de lui en tenir rigueur. Car entre l’échec et l’ex-patron de la Ligue démocratique, c’est une affaire de longue date.

Boy Mélakh

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here