Cbao-Attijari Bank : Idrissa Seck au cœur d’une créance de 400 millions

Les nuages s’assombrissent davantage sur la Banque Cbao-Attijari, la filiale marocaine établie au Sénégal. Alors que les comptes des clients ont été pompés de 1,8 milliard et son chef de la Production interrogé dans le cadre de cette affaire aux senteurs pestilentielles, voilà qu’un autre lièvre est soulevé.

En effet, Libration, dans son édition de ce jeudi, révèle que le patron du Parti politique Rewmi, en l’occurrence Idrissa Seck, est au cœur d’un scandale financier qui plombe la Banque, depuis un certain temps.

D’après nos confrères de Mermoz, alors tout puissant Premier ministre du Sénégal, Idy, comme l’appellent les intimes, avait contracté un prêt de 400 millions F Cfa, pour dit-il, la construction d’Université en collaboration avec des amis américains de Princetown.

Pour cela, le président actuel du Conseil départemental de Thiès avait mis sous hypothèque, sa luxuriante Villa du Point E.

 En revanche, constate le journal, en dépit du fait que l’Université n’ait toujours pas vu le jour sur un terrain de 100 hectares sis à Bandia, l’ancien Pm tarde encore à honorer ses engagements.

Les échéances largement dépassées, Cbao-Atijari Bank se trouve, désormais, dans l’obligation de réagir et faire pression sur Idrissa Seck pour solder ses comptes. Sans quoi, la machine judiciaire pourrait entrer en jeu.

Actusen.com

2 Commentaires

  1. je n’y comprends vraiment rien. comment quelqu’un qui a détourné des milliards peut-il contracter une dette de 400 000 f. cessez vos manœuvres de bas étage. Idy est clair comme l’eau de roche. et jusqu’à l’extinction du soleil dans 4000000000 d’années personne ne pourra jamais l’entacher de quoi que çà soit. idy futur président

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here