Commune de Warkhokh : “apéristes” et rénovateurs battent le rappel des troupes.

A moins de quatre mois des élections législatives, la Coalition Benno Bokk Yakaar de la commune de Warkhokh dans le département de Linguère a battu le rappel des troupes.

A l’occasion d’une réunion  tenue à l’hôtel de ville de ladite commune, les membres de la Mouvance présidentielle et les rénovateurs qui se sont penchés, pendant quatre tours d’horloge, sur la situation de leur Coalition, ont sonné la mobilisation pour une inscription massive des populations sur les listes électorales.

Selon Yoro Sow, Président de l’Association des maires du département de Linguère, par ailleurs édile de Warkhokh, « l’objectif de ce conclave est de voir l’état des lieux sur ces inscriptions et de  sensibiliser les derniers militants retardataires d’accomplir leur devoir de citoyen, dans la perspective des élections législatives de juillet  2017».

«Le Programme d’urgence de développement communautaire est une réalité dans la Commune de Warkhokh. On en a profité pour mettre en service un forage et deux autres sont en construction.

Au niveau de l’électrification rurale, beaucoup de villages ont été ciblés, le travail d’enquête a été fait et ils seront électrifiés, dix de nos villages profitent de l’équipement pour alléger le travail des femmes comme les moulins à mil, les décortiqueuses entre autres », a déclaré le maire de Warkhokh.

Pour assurer à Macky Sall un second mandat, les apéristes ont déjà investi le terrain car, dit-l’édile de la Cité, les militants sont conscients que 2017 est un tournant décisif.

Face à la presse, Yoro Sow a répondu à Déthié Fall, vice-président de Reewmi qui, lors de sa tournée au Djolof, avait accusé son mentor de tous les pêchers d’Israël .

«Le 1er vice président du Reewmi est connu de son arrogance politique. C’est l’élève du maître, on connait le Reewmi et son leader … Ce qui nous intéresse, ce sont les réalisations de Macky Sall qui a mis le pays sur les rampes de l’émergence.

Quant à la prolifération des candidatures aux prochaines élections législatives le laisse de marbre « nous sommes en démocratie chacun est libre de déclarer sa candidatures » a réagi le maire Yoro Sow.

Au moment ou ces lignes sont couchées, une vingtaine de candidatures sont enregistrée dans le département de Linguère. Alors, que de mordants pour peu d’os !

Moustapha Ndiaye (Linguère)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here