Entre lui et “Gorgorlu”

On connait “Buur” Fatick très enclin à chausser ses “marocains” pour aller présenter ses condoléances, quand ses amis du marigot politique perdent un membre de leurs familles. Idem, en cas de rappel à Dieu d’un descendant d’une confrérie.

Egalement, l’on est habitués à voir Sa Majesté faire la sourde oreille, lorsque c’est pauvre “Goorgorlu” qui meurt dans des conditions souvent surréalistes.

L’incendie de la décharge de Mbeubeuss, avec son lot de morts ; la double tuerie de Ndioum, les dizaines de victimes des multiples accidents de la circulation, la litanie de meurtres, pour ne citer que ces drames, à titre d’exemples.

C’est aussi une tautologie de dire que ” ko fagnit fagnit fagnit” n’a pas jugé impérieux de surseoire à sa tournée politico-économique au Nord du Sénégal. Ce, après la collision entre un bus et un camion-citerne sur l’axe Saint-Louis-Richard-Toll, qui a fait 18 morts, ce 5 mars 2017.

Dans beaucoup d’autres pays, on aurait décrété un deuil national et le drapeau national serait en berne. Histoire pour la Nation de s’incliner devant la mémoire de la vingtaine de victimes de cette tragédie.

Dommage qu’entre l’auteur de “Waxu picc” et le pauvre “Gorgorlu”, les lignes soient assez distendues.

Boy Mélakh 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here