Sénégalais expulsés des Usa : l’ambassade américaine à Dakar dément toute indemnisation

An African migrant is lowered down from a border fence by a Spanish Civil Guard as fellow migrants assist, at the border between Morocco and Spain's north African enclave of Melilla during the latest attempt to cross into Spanish territory, April 3, 2014. Spain has more than doubled the strength of security forces at Melilla, after about 500 people stormed its fences in the biggest border rush for years earlier this month. Immigrants from all over Africa regularly dare the razor-wire fences of Spanish enclaves Ceuta and Melilla, which are surrounded by Moroccan territory and sea. REUTERS/Jesus Blasco de Avellaneda (SPAIN - Tags: POLITICS SOCIETY IMMIGRATION TPX IMAGES OF THE DAY) - RTR3JTOS

Le tollé n’aura duré que le temps d’une rose. La preuve, aussitôt que les Sénégalais expulsés des Etats-Unis ont déclaré qu’ils avaient indemnisés à hauteur de 25 000$ Us chacun, que les Services consulaires américains basés à Dakar sortent de leur réserve. Ce, pour se porter en faux contre cette assertion qui sème le doute dans la conscience collective.

A travers un communiqué  parvenu à la Rédaction de Actusen.com, l’ambassade américaine à Dakar nie en bloc aussi bien les allégations non-fondées portées à son encontre qu’à l’Etat du Sénégal.

«L’Ambassade des Usa au Sénégal dément catégoriquement qu’un paiement ait été accordé aux citoyens sénégalais qui ont récemment été rapatriés, ni au Gouvernement du Sénégal», apprend-on via un document certes avec le logo de l’ambassade des Usa mais sans cachet.

Les rapatriés des Usa avaient déclaré jeudi, à Dakar, au cours d’un point de presse que les Etats-Unis avaient signé un protocole d’accord avec le Sénégal pour ce plan de rapatriement contre, en clair, d’importantes sommes d’argent qui seraient disparus dans le circuit.

Pis, fustigeant le comportement des autorités étatiques qui ont “trahis” leurs fils, ils menaçaient de s’immoler par le feu dans les heures à venir si cette affaire n’est pas tirée au clair.

Mais cette sortie des services américains établis à Dakar risque de refroidir leurs ardeurs. Ou poussera les les camarades de Ousseynou Sadio à adopter une autre posture.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here