Dakar et Lomé signent un protocole sur le « free roaming » : une autre manière de consolider le rêve d’un Etat africain

Lors de la signature du protocole d’accord portant sur le « free roaming » entre les Etats africains, les avantages de celui-ci ont été vivement salués par le Directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) du Sénégal et son homologue togolais Boyodi Abayed, Directeur de l’Agence de régulation des postes et télécommunications  (Arpt).

Le « free roaming » permet, en effet, aux abonnés de téléphonie mobile au Sénégal d’échanger aisément avec leurs interlocuteurs des autres Etats signataires dudit protocole. Lesquels sont le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina Fasso, la Guinée, la Sierra Léone et dernièrement le Togo.

Le tout teinté de zéro taxe sur les appels entre les territoires signataires quel que soit l’opérateur. Il s’agit d’un réseau unique pour l’ensemble de ces pays. C’est ce qu’ils appellent le « one area network ».

Le protocole d’accord signé ce mardi 3 janvier concerne aussi le domaine des technologies de l’information et de la communication (Tic).

Pour les régulateurs de ces pays membres de la Cedeao, c’est une autre manière de participer à la concrétisation du rêve d’un Etat africain.

Abdou Karim Sall a, lors de la signature du protocole liant le Sénégal au Togo, annoncé la mise en œuvre du « free roaming » dans tous les Etats signataires le 31 mars prochain.

Ndèye Aminata Diaham, Stagiaire-Actusen.com


Sourceainfo

Laisser un commentaire