2 milliards F Cfa du contribuable portés disparus : Crime resté jusqu’ici impuni

Dans ce contexte d’euphorie généralisée autour des 650 jeunes dont les projets ont trouvé financements pour 1,5 milliard F Cfa auprès de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anpej), Actusen.com a décidé de ressusciter un gros scandale que l’histoire tente d’enfouir dans les tiroirs décatis de l’oubli.

Ce, pour que la lumière soit faite, les sous soient recouvrés et que les jeunes porteurs de projets, qui viennent de bénéficier des financements de l’Anpej, sachent que les fonds sont à rembourser.

En quoi consiste le gros scandale en question? Il s’agit, plus de quinze (15) ans après, de l’omerta qui entoure l’affaire des 2 milliards F Cfa que le Fonds national de promotion de la jeunesse (Fnpj), avait remis, entre 2001 et 2003, aux membres des Mutuelles d’épargne et de crédit de l’Unacois-Def.

Lesquels milliards sont toujours portés disparus et constituent l’un des plus gros scandales qui semble être l’objet d’un enterrement de première classe.

Le fait garde d’autant plus toute sa part d’insolite qu’une plainte a été déposée par le Fnpj, à l’éclatement de la disparition de ce montant colossal F Cfa. Mais depuis lors, rien n’a bougé ou changé sous nos cieux.

On se souvient qu’en Août 2006, la presse avait fait cas d’une plainte déposée sur la table du Procureur de la République par le Fnpj contre les nommés Ibrahima Lô gérant de la Mutuelle de crédit et d’épargne Umecudes, Astou Seck Mec-Cocoges et Cheikh Cissé Remicu. Mieux, pourrait-on dire, ladite enquête a été confiée à la Section Recherches de la Gendarmerie de Colobane.

Certains responsables de l’Unacois-Def avaient vite fait de se laver à grande eau par rapport à cet argent que le  Fnpj avait filé aux Mutuelles d’épargne et de crédit, chargées à leur tour, de financer les jeunes.

Qu’est-il advenu de la plainte d’alors agitée contre ces 3 membres de l’Unacois?

Dans le journal Le Populaire du 02 Août 2006, M. Diouf, Directeur général d’alors de l’Umecu-Def expliquait : « pour la première tranche, 1 milliard 64 millions de F Cfa ont été virés dans les comptes de leurs mutuelles entre 2001 et 2003. 656 millions ont été décaissés au profit des régions. 406 millions sont restés à Dakar ».

Diouf poursuit en soulignant qu’« après l’installation de la direction générale, 934 millions ont été décaissés : 427 millions pour les promoteurs et 467 millions pour les mutuelles. Il ne restait que 40 millions à distribuer ». Mieux, il renseigne que l’année dernière (Ndlr : en 2005), un certain Diattara était venu auditer la structure au nom du Fnpj et qu’ils avaient mis entre ses mains tous les documents.

Quant au Pca de l’Umecu-Def, il abondait, à l’époque, dans le même sens. Selon Ibrahima Lô, « c’est le Fnpj qui gérait tout. C’est le Fnpj qui a choisi, en collaboration avec son comité de gestion, les personnes qu’il fallait financer. Nous n’intervenions pas au niveau des choix ».

Faux, avait rétorqué, à ce moment-là, Waly Fall, Administrateur du Fnpj au moment des faits. Il avait décvlaré à qui voulait l’entendre que «la Mutuelle est plus responsable que les jeunes, parce qu’elle était chargée de recouvrer l’argent qu’elle leur avait donnée ».

Toujours sanglé dans un port vestimentaire de luxe, Mbagnick Diop « Souche » dort sur plus de 100 millions F Cfa du Fnpj

Actusen.com révélait, par ailleurs, dans un passé encore récent, que l’homme d’affaires Mbagnick Diop Souche, qui adore apparaître dans des ports vestimentaires de luxe et qui revendique sa part d’amitié avec le Président de la République, Macky Sall, dort sur plus de 100 millions F Cfa. D’ailleurs, des sources de Actusen.com parlent de 112 millions de francs.

Et aussi invraisemblable que cela puisse paraître, lorsque Actusen.com l’a une fois joint par téléphone, pour recueillir son avis sur ces fonds encaissés du Fnpj, dans le cadre d’une Mutuelle d’épargne et de crédit qu’il avait créée, Mbagnick Diop « Souche », que Youssou Ndour chante souvent, avait déclaré avoir remboursé l’argent en question.

Mais il avait tout faux. Car, selon les investigations faites toujours par Actusen.com, l’ami du Chef de l’Etat Macky Sall continue de se la couler des jours heureux, sans rembourser ces fonds.

Reste, maintenant, à savoir pourquoi l’Etat s’emmure dans un silence de cathédrale au lieu de tout mettre en oeuvre, afin de recouvrer ces fonds qui pourraient servir au recrutement de centaines de jeunes déprimés par le chômage, à la construction de postes de santé dans le Sénégal des profondeurs?

Même si l’ancien régime de Me Abdoulaye Wade n’avait pas fait mieux que de jouer souvent sur les nerfs de X, il reste que rien ne devrait empêcher l’actuel locataire du Palais de faire bouger les lignes. Lui, qui se veut le chantre de la bonne gouvernance et qui s’est mué en traqueur de ses concitoyens qui se sont illicitement enrichis.

C’est un signal fort qui serait adressé aux 650 jeunes qui viennent de bénéficier de financements d’un montant de 1,5 milliard F Cfa de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes. Histoire de leur administrer la preuve par 9 que quiconque bénéficie des fonds, sera contraint de les rembourser, intégralement, et ce, jusqu’au dernier centime.

Gaston Mansaly (Actusen.com)


Sourceainfo

Laisser un commentaire