En Conseil des ministres, Macky Sall parle du ministre Mbagnick Ndiaye, comme il ne l’a jamais fait

Le ministre de la Culture et de la Communication ne pouvait pas rêver mieux, et pour cause. En Conseil des ministres de ce 4 janvier 2017, le Président de la République a noyé Mbagnick Ndiaye dans un torrent de remerciements pour l’intérêt que ses Services accordent  à la culture qui occupe une place fondamentale dans le Plan Sénégal Emergent.

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com,  le Chef de l’Etat félicite le Ministre de la Culture et de la Communication et l’ensemble des participants à la 9ème édition du Festival National des Arts et de la Culture (FESNAC) et magnifie l’authenticité de l’art sénégalais, la créativité de nos artistes, qui participent à l’épanouissement de nos populations ainsi qu’au rayonnement international du Sénégal« .

Visiblement très séduit par le job du ministre Mbagnick Ndiaye, Macky Sall a instruit le Gouvernement « à poursuivre, en accord avec la communauté artistique nationale, la politique de décentralisation de l’action culturelle, en veillant, au plan national, à la répartition optimale,  des infrastructures culturelles, à la promotion des cultures urbaines, à la mise en place d’industries culturelles innovantes, piliers d’une économie de la culture créatrice d’emplois et valorisant les talents de nos artistes ».

A cet effet, indique toujours le même communiqué, « le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de prendre les diligences requises pour assurer  l’application intégrale de la loi sur les droits d’auteur et les droits voisins, de diligenter l’ouverture d’une Ecole nationale des Arts et Métiers de la Culture dans des locaux adaptés et modernes ».

Le locataire du Palais ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Dans la mesure où il a préconisé à son Gouvernement « de soutenir la promotion du livre et de l’Art en général, à travers l’accompagnement des maisons d’édition, l’acquisition d’ouvrages et d’œuvres par les structures publiques, de hâter la finalisation du classement et de la mise en cohérence des statuts des différents édifices et sites culturels du Sénégal, de veiller à la sauvegarde des bâtiments et sites classés, éléments précieux de notre patrimoine national ».

Mansour Sylla, Stagiaire Actusen.com


Sourceainfo

Laisser un commentaire