Scandale à l’Urbanisme : l’ex Dg, Doudou Diagne, au cœur d’une véritable razzia immobilière et foncière

Cela ne souffre de l’ombre d’un doute. Après avoir révélé les avoirs présumés de l’ancien Directeur général de l’Urbanisme, estimés à plus de 4,6 milliards, Libération revient à la charge dans son édition de ce samedi, sur un autre aspect du scandale financier qui met en cause, la gestion de Mamadou Doudou Diagne. Et indique dans la foulée, que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), a toutes les raisons de mettre en demeure celui qui trône sur un patrimoine colossal dépassant ses revenus réels.

D’après nos confrères, c’est une véritable razzia qu’a effectué l’ancien directeur général de l’Urbanisme durant son règne, sur l’immobilier et le capital foncier de la place. Et pour cause, la société Sablux dont les filiales : Maora, Little Roc, Jade, Ulysse, La Coquille, Coquillage, Colline…sont les immeubles contrôlés par la Diagne’s Family comme qualifie Libération, la patriarchie de Mamadou Doudou Diagne qui trône aussi, sur un ha de terre sur le site destinés aux impactés de la Vdn III.

Actusen.com


Sourceainfo

Laisser un commentaire