Atelier de formation en gestion axée sur les résultats : le ministre Mbagnick Ndiaye « capacite » son personnel

C’est une rencontre pas comme les autres ! Dans le but de consolider les connaissances du personnel du Ministère de la Culture et de la Communication, le ministre de tutelle, Mbagnick Ndiaye a présidé ce lundi, 9 janvier, un Séminaire portant sur la Gestion axée sur les résultats (Gar).

L’Atelier, qui s’est déroulé à la Maison de la presse, vient à point nommé, dans la mesure où il va permettre aux bénéficiaires de s’approprier les principes de la nouvelle approche de la Gar.

« Cette dernière, relevant des dispositions de la loi organique n°2011-15 du 08 juillet 2011, vise une gestion efficace et efficiente des ressources publiques« , a affirmé le ministre.

Tout au long de la durée de l’Atelier, il s’agira, de façon spécifique, de « décliner le contexte et les fondements de l’introduction de la Gar dans l’Administration publique sénégalaise, d’expliquer ses principes et concepts-clés« .

Il sera aussi question de « présenter les outils de la Gar et d’identifier des scénarii pratiques d’application de ces outils dans le cadre de la mise en œuvre du budget programme et du pilotage de la performance« .

Le Séminaire a regroupé, à cet effet, pendant cinq jours, une quarantaine de cadres issus de l’Administration centrale et des Services régionaux du Ministère de la Culture et de la Communication.

Elle s’impose, ainsi, comme un dominant « visant une utilisation plus rationnelle et plus judicieuse des ressources dans la mise en œuvre d’une politique de développement pour l’atteinte des objectifs fixés.

En plus d’être un outil de transparence et d’efficacité, la méthode de la Gar met l’accent sur l’apprentissage et la responsabilité », selon Mbagnick Ndiaye.

A cet effet, celui-ci invite les bénéficiaires de ce Séminaire à «s’investir dans la maîtrise de cet important outil de travail qui fera progresser l’objectif principal poursuivi, celui d’établir un lien plus direct entre l’utilisation des ressources et les résultats en termes de service public».

Au sortir de cet Atelier, les cadres du Ministère acquerront une « bonne connaissance du contexte, des origines et des fondements de l’introduction de la Gar dans l’Administration publique » ainsi qu’une « compréhension des mécanismes de celle-ci dans l’Administration publique sénégalaise« .

Ils pourront aussi avoir une « maîtrise des concepts-clés et des principaux outils de la Gar » aux fins d’une bonne « mise en pratique de ces outils dans le cadre du budget et du pilotage de la performance« .

Ndèye Aminata Diaham, Stagiaire


Sourceainfo

Laisser un commentaire