(Révélations Actusen.com) Bamba Fall, le financement du mur de clôture de la Maison du Ps et Tanor Dieng

Le contraste est saisissant ! Très saisissant, d’ailleurs, et pour cause. Des responsables du Parti socialiste dont la liberté ne tient plus qu’à un fil, vont faire face, ce lundi, au juge d’instruction, Samba Sall, qui, dans le cadre des violences survenues à la Maison du Parti socialiste, a en charge leur dossier. Leur vie s’est retrouvée éviscérée en public, depuis bientôt une semaine qu’ils sont en garde-à-vue dans les locaux du Commissariat central de Dakar.

Si tous ces militants du Parti socialiste sont des proches de Khalifa Sall, maire de Dakar, c’est le cas Bamba Fall, qui a, sans nul doute, le plus dû faire l’apprentissage de la déception avec le Secrétaire général national du Parti socialiste.

En effet, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées que c’est l’édile de la Médina, qui a, à lui seul, construit entièrement le mur de clôture du Siège de la Maison du Parti socialiste. «Non seulement, c’est Bamba Fall, qui, en 2011, a entièrement pris en charge l’érection du mur de clôture. Mais aussi, pendant tout le temps qu’ont duré les travaux, il passait ses journées avec ses militants et amis de la Médina sur le site », confie-t-on à Actusen.com.

Mieux ou pire, c’est selon, la Direction nationale du Ps avait été, à l’époque, si séduite par l’esprit militant de Bamba Fall que le Secrétaire général national, Ousmane Tanor Dieng, avait demandé qu’un standing ovation soit décerné à l’édile de la Médina. C’était, d’ailleurs, lors du premier Bureau politique ayant suivi la fin des travaux portant sur l’érection du mur de clôture.

«A part la grille adossée à ce mur, tout a été pris en charge par Bamba Fall. Non pas parce qu’il est le plus riche des membres du Bp, mais parce qu’il a toujours crû aux idéaux de la famille socialiste. C’est pourquoi quel que soit le niveau de la mésentente entre la Direction nationale et notre camarade Bamba Fall, je ne saurais cautionner le sort qui est réservé à celui-ci », glisse une autre source.

Laquelle, elle aussi, garde encore vivaces dans sa mémoire les nombreux sacrifices consentis par l’édile de la Médina aussi bien au sujet de la construction de ce mur. Notre interlocuteur d’en rajouter cette couche : « je ne cautionne pas l’attitude fractionniste de Bamba Fall et ses camarades, mais à vrai dire, les envoyer en prison me paraît exagéré. Et je suis certain qu’à chaque fois que nous mettront les pieds au siège du Parti, nous ne saurions pas ne pas nous rappeler notre camarade Bamba Fall et son mur».

Gaston MANSALY (Actusen.com)


Sourceainfo

Laisser un commentaire