Ingérence de la Cedeao en Gambie : la bataille juridique fait rage

Décidément, la situation postélectorale en Gambie est objet de polémique à tous les niveaux. Depuis que Yaya Jammeh a décidé de confisquer le pouvoir en dépit de (sa) défaite à l’élection présidentielle du 1er décembre 2016. Et pour cause.

Alors que Me Mamadou Mankalou déclarait hier, depuis Paris où il se trouve que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest n’a pas le droit de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Gambie, la réplique ne s’est pas fait attendre.

Interrogés par la Rfm, dans son édition de 12H, de ce mercredi, des juristes comme Mes Souleymane Ndoye et Mamadou Diouf, se portent en faux.

Selon eux, des conditions du protocole de l’institution économique sous régionale, donnent ce droit. Et ils en veulent pour preuve, la dernière crise en Côte-d’Ivoire.

En effet, rappellent-ils, alors que le président d’alors, Laurent Gbagbo voulait faire pareil que Yaya Jammeh, la Cedeao avait levé la voix et demandé au président sortant, de céder le pouvoir au profit de Alassane Ouattara, nouvellement, élu par le peuple ivoirien.

Actusen.com


Sourceainfo

Laisser un commentaire