Pluie d’hommages dorés sur le cercueil d’Ablaye Mbaye

Le chanteur Ablaye Mbaye à la voix suave s’en est allé. Pour de bon ! Inhumé, ce mardi, au Cimetière musulman de Yoff, l’artiste a reçu sur son cercueil des témoignages dorés. Les uns aussi émouvants que les autres. A cet effet, EnQuête, dans son édition de ce matin, a donné la parole à plusieurs personnalités. Morceaux choisis de ces témoignages :

Youssou Ndour estime qu’il faut qu’on veille sur son héritage. Dj Prince, animateur à la Rts, révèle qu’Ablaye Mbaye « pensait pouvoir être à la place de Youssou Ndour.

Quant à Pape du duo Pape et Cheikh, « beaucoup de grands chanteurs le consultaient avant » de sortir des albums. Et Fallou Dieng, comme pour donner raison à Pape, de renseigner « je ne sortais jamais d’album, sans le lui faire écouter ».

Ousmane Ndoye, maire de Gueule-Tapée-Fass-Colobane de pleurer, à son tour, toutes les larmes de son corps en ces termes : « j’ai perdu un fils ». Le député Cheikhou Oumar Sy souligne : « c’est lui qui avait fait la chanson qui nous a portés à l’Assemblée nationale ».

L’artiste Idrissa Diop de lâcher : « Ablaye, c’est moi qui l’ai baptisé. Alladji Dame, son père, était comme un grand-frère ». Pendant ce temps, Salam Diallo, artiste, qui est visiblement dépassé par la tournure des évènements, de marteler : « ça a été brutal ».

Autre chanteur, autre témoignage. Pour Yoro Ndiaye, « on n’arrive toujours pas à réaliser ce qui est arrivé ». Mais pour l’écrivain Dr Massamba Guèye, Ablaye Mbaye a laissé une oeuvre colossale. Guisse Pène de chantonner ses regrets et précise que son album devait s’intituler intérêt général.

Actusen.com


Sourceainfo

Laisser un commentaire