Quartier de Bopp : les populations disent non à la construction d’une station d’essence sur un site affecté au vénéré Cherif Mahdiyou Aidara

Le litige foncier qui oppose la famille de feu Cherif Mahdiyou Aïdara à un promoteur, a fait sortir les riverains du quartier Bopp de leurs gonds. En marge d’une assemblée générale tenue ce matin, la population plus que déterminée, a dit «Non» à la construction d’une nouvelle station d’essence sur un site occupé bien avant les indépendances, par feu, le vénéré Cherif Mahdiyou Aïdara.

Porte-parole du jour, Yousouf Nguirane, habitant du quartier, revient en long et en large sur les péripéties de cette affaire.

«La famille Aïdara est installée sur ce site depuis 1943. Elle bénéficie d’un titre foncier établit par l’ancien Président de la république, Me Abdoulaye Wade sous le numéro 10966 DG sur une superficie de 3183 m² lors du tracé initial. Après cela, superficie de 814m² allouée par le cadastre pour le tracé d’une route et d’un rond-point», a rappelé Youssouf Nguirane.

«Non à la construction d’une station d’essence»

 «Quand le projet du cadastre n’a finalement pas eu lieu, la famille Aïdara a demandé la restitution de cet espace pour construire un poste de Santé publique. Mais à sa grande surprise, ce sont des travaux de construction d’une station d’essence qui y voient le jour contrairement aux directives du Cadastre», se désole-t-il avant de souligner le projet social qu’avait Cherif Mahdiyou Aïdara sur ce site.

 «C’est un projet social de la famille Aïdara dont l’objectif est de construire deux écoles coraniques, d’un orphelinat pour les enfants et la construction d’un Poste de santé publique», fait-il savoir.

Pour lui, à l’heure où on parle de l’errance des talibés dans la rue, «la famille Aïdara n’a pas attendu l’Etat pour déclencher les prémisses d’un Daara moderne pour mettre ses enfants dans de bonnes conditions».

Toutes choses qui font que, debout comme un seul homme, les populations dénoncent cette «construction de station d’essence et demandent immédiatement l’identification du propriétaire de ce chantier».

Mansour SYLLA (Stagiaire-Actusen.com)


Sourceainfo

Laisser un commentaire