Invité de “En Aparté”, Sory Kaba : «les commanditaires de la marche de Fatick démasqués seront châtiés ; Mbayang Diop, le Coran et ses coups de fil à l’Ambassadeur à Ryad ; ces Sénégalais à rapatrier, situation en Gambie…»

«La politique ne cesse de nous surprendre»,  dit-on. Mais pour Sory Kaba, c’est, plutôt, «les hommes politiques qui sont surprenants».

En effet, invité de l’émission “En Aparté” sur Actusen.com, le Directeur des Sénégalais de l’Extérieur refuse de torturer ses méninges pour comprendre les tenants et les aboutissants de la marche initiée, la semaine dernière, dans les rues de Fatick, par des jeunes membres de l’Alliance pour la République. Et ce, contre la politique du Président Macky Sall.

Selon lui, c’est de la manipulation, de l’instrumentalisation, du chantage et de pratiques politiques dépassées. «C’est inacceptable, un acte d’indiscipline au moment où le président est en train de parler de changement de comportement, de mentalité et des actes citoyens qui élèvent notre niveau de conscience. C’est désolant que c’est à Fatick qu’on appelle à l’incivisme».

Mais, avertit Sory Kaba, “qu’à cela ne tienne, car les commanditaires seront débusqués et châtiés”. Même si, pour le moment, il se garde de citer des noms, il n’en demeure pas moins que le Directeur des Sénégalais de l’Extérieur confie, dans l’émission “En Aparté” «qu’un responsable politique, qui se sent menacé et qui n’a plus accès à certains privilèges, cherche à dire, négociez avec moi sinon il n’y aura pas de paix à Fatick», est à l’origine de cette mascarade qui n’honore pas Macky Sall.

Au sujet de Mbayang Diop emprisonnée en Arabie Saoudite pour présumé meurtre commis sur sa patronne d’alors, Sory Kaba confie à Actusen.com que la Sénégalaise, qui «est en train d’appendre le Coran, est dans d’excellentes conditions et a la possibilité d’appeler l’Ambassadeur du Sénégal à Ryad, chaque fois que ça lui chante».

Par ailleurs, le responsable Apr de Fatick a évoqué la situation de l’ex-député Alcaly Cissé, les Sénégalais de l’étranger, le débat autour du rapatriement d’une quarantaine d’entre eux, leur détresse, les mesures initiées par le Gouvernement, ainsi que les Sénégalais établis en Gambie. Sory Kaba à bâtons rompus avec Gaston Mansaly.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here