Les leaders toxiques

Depuis l’éclatement de l’affaire Karim Wade, de son emprisonnement et son élargissement, suivi aujourd’hui de celle de Khalifa Sall et demain surement de quelqu’un d’autre, les hommes politiques de tous bords suivis de toute la presse nationale nous parlent sans cesse de ces affaires alors que le président SALL qui est élu pour définir la politique de la nation à indiquer clairement son option pour un SENEGAL EMERGENT.

On n’en parle hélas que très peu. Ne faudrait-il pas élargir notre périmètre de vision et l’étendre sur les milliers d’organisations de travailleurs dans le public, le semi-public et dans le secteur privé qui sont aussi destructeurs et personne n’en parle. On gagnerait surement à participer par nos modestes idées à combattre des fléaux qui sont là devant nos propres portes et incarnés par des leaders toxiques aussi pervers dans ces milieux où se vendent et s’achètent les forces de travail nécessaires à la production pour la création de richesse.

Nous voyons de nos propres yeux des leaders toxiques qui font légion et qui ont tendance à répéter les mêmes erreurs et à manquer d’activités constructives. La présence de leaders toxiques maintient le statu quo (absence de stratégie, promotion canapé et maintien du personnel atteint de limite d’Age etc..) plutôt que de réellement faire progresser l’organisation.

La présence de leaders toxiques empêche leurs collaborateurs d’accomplir dans les normes leur travail et d’atteindre les objectifs : ils poursuivent leurs propres intérêts plutôt que ceux de l’organisation. Ils détournent leurs employés de leurs responsabilités en arrivant toujours à voler de manière « légale » par des décisions de gestion et autres écritures frauduleuses de comptabilité générale avec la complicité subtile de commissaires aux comptes pourris jusqu’aux os.

La présence de leaders toxiques a pour effet de générer une ambiance de travail malsaine autour de lui. La présence d’un leader toxique est comme une « pomme pourrie » il peut aller jusqu’à réduire la volonté de ses collègues de collaborer, ce qui est très coûteux pour l’organisation.

Le leader toxique a bien sûr certaines compétences qui peuvent donner des résultats à court terme. À long terme toutefois, son incompétence sera plus flagrante vu les dommages qu’il causera à l’entreprise. Dans les faits, malgré le fait qu’ils se croient très compétents, les leaders toxiques ne le sont pas vraiment en réalité. Ils prennent des décisions qui n’ont aucun sens, ils ont de la difficulté à réaliser les tâches les plus simples. Ils ont tendance à fixer des objectifs injustes et irréalistes que les employés auront du mal à atteindre provoquant ainsi une démoralisation généralisée des employés, une diminution de l’engagement envers l’entreprise, une accumulation de la charge de travail et un risque d’échec.

Outre les compétences techniques que ces leaders possèdent souvent, ils n’ont pas les aptitudes relationnelles, les valeurs humaines, les aptitudes managériales et les bons comportements de leaders performants. Les organisations « empoisonnées » par les leaders toxiques peuvent prendre 5 formes • Paranoïaque : organisation sur la défensive, peur, soupçon, et méfiance générale. • Hyperactive : organisation « sans focus », impulsive, agissant comme un adolescent. • Dégonflée : organisation « à plat », sans énergie, déprimée et impuissante. • Délirante : organisation loin de la réalité, dans le simulacre, la tricherie dans un monde qui lui est propre. • Sans conscience : organisation malhonnête, ou amorale. Nous pensons que la politique ne doit pas être à tous les instants une réponse à notre exigence de vérité… mais une réponse à notre exigence d’efficacité. Ce n’est pas le semblant de sincérité dans le beau jeu que l’on exige de nos hommes politiques, mais de nous sortir de la pauvreté, de marquer des buts et nous faire gagner.

C’est la victoire qui donne un sens et une valeur à notre histoire. Que tout le monde jouisse de cette victoire.

Que dieu nous entende et nous assiste

BARA LO Conseiller Municipal MAIRIE LOUGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here