Ousmane Cissé-Responsable Apr : «L’opposition se prépare au concubinage»

Pour le responsable Apr de Kébémer, en agitant la cohabitation, l’opposition se prépare au concubinage par la réclamation de postes après les élections législatives. Cissé qui prévoit une défaite du camp opposé à Benno égratigne Me Wade au motif que son retour en politique obéit à une logique de réunir une certaine opposition autour de son fils Karim Wade.

L’opposition agite l’idée d’une cohabitation au sortir des législatives. Qu’en pensez vous ?

Cette idée de cohabitation agitée par l’opposition est un exercice puéril qui ne cadre pas avec la réalité du terrain politique.   Il faut se rendre à l’intérieur du pays pour faire la différence entre ceux qui étaient là avant 2012 et leurs remplaçants. Car à la place de l’immobilisme, de la pauvreté et de la décroissance, le régime de Macky Sall est en train de changer la donne par l’émergence avec le Pudc, par la croissance avec un ambitieux programme en direction des populations dans tous les domaines. Ceux qui agitent la cohabitation entretiennent volontaire la confusion pour se préparer à un concubinage avec le pouvoir qui les a pourtant conviés à un dialogue mais qui préfèrent verser dans l’invective et les déclarations futiles.

Le Président, Macky Sall et Benno ont t-il un bilan pour convaincre les électeurs ?

Il faut vraiment fermer les yeux pour ne pas voir les réponses que le Président, Macky sall est entrain d’apporter aux préoccupations des populations. Dans la santé, l’éducation, le social, l’agriculture, les infrastructures, qui est le Sénégalais qui ne s’est pas rendu compte des progrès entre 2012 à maintenant ?  En parlant de cohabitation, l’opposition qui sait qu’elle va perdre les élections législatives cherche des portes dérobées pour , non pas cohabiter avec le pouvoir mais pour réclamer des postes et se livrer au concubinage.

Ce qu’il y a lieu de savoir pour les prochaines élections, c’est que la coalition Benno Bok Yaakar qui a gagné toutes les élections depuis que le Président Sall est arrivé au pouvoir et remporté haut la main le référendum n’a pas besoin d’un vote à cent pour cent pour démontrer sa suprématie sur l’opposition.

Dans un Etat démocratique , il ya toujours en face du camp majoritaire une minorité qui dit non et   dont le respect de son choix   donne sens à la démocratie. Tout ce qu’il faut à notre coalition , c’est de rester dans la dynamique de mobilisation, de travail et surtout d’écoute des préoccupations des populations.

Me Wade arrive. Vous fait –il peur ?

C’est cela qui nous a permis de remporter les élections législatives et les élections locales passées et qui va nous permettre de rafler les prochaines législatives en attendant de réélire le Président Macky Sall en 2019. L’opposition se rendra à ses dépens qu’elle évolue dans le rêve, l’irréalisme dans le souhaitable et non dans la réalité.

S’agissant de Me Abdoulaye Wade qui pense pouvoir déranger son successeur qui l’a battu avec plus de 65 pour cent des voix , avec tout le respect que je lui dois, il se trouve dans une situation qui me rappelle Don Diégo du Cid qui, presque la fin de sa vie se trouve face à une situation assez délicate et qui considère qu’avec la vieillesse, il aura oh les espoirs oh…… Me Wade se trouve dans une situation qui lui rappelle que quand il était en pleine possession de son parti, il l’a géré en commettant tellement d’infanticides qu’il se retrouve aujourd’hui sans héritier.

Parce que l’héritier politique, c’est l’homme politique et non le fils biologique. La dynamique de Me Wade aujourd’hui, c’est d’amener une certaine classe politique à se réunir autour de son fils. Mais cette classe politique doit savoir que dans le cas de la résurrection, Jésus ne l’a pas fait pour sauver un individu mais pour son peuple.

Actunet.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here