Après avoir casqué 8 milliards et incapable de tordre le bras à Cheikh Amar pour finir les travaux de son Siège : l’Artp se rabat sur la Cde

Une lapalissade ! Choisi pour construire deux immeubles devant abriter le Siège de l’Autorité de régulation des télécommunications et Postes (Artp), le patron de Tse-Tre n’a pas respecté son engagement.

D’après nos confrères du quotidien Les Echos, plus de 10 ans après, Cheikh Amar n’est pas dans les dispositions de livrer les chantiers. Ainsi, las d’attendre, les Directeurs de l’Artp de la deuxième alternance que sont Thierno Aassane Sall et Abdou Karim Sall, la mort dans l’âme, se sont résolus à trouver un autre entrepreneur, à savoir, la Cde pour les finitions des 2 immeubles.

En effet, alors qu’il a été payé pour 8 milliards F Cfa pour faire ce travail, depuis le régime de Me Abdoulaye Wade,  Cheikh Amar semble être “intouchable”, croit savoir Les Echos au moment où la reddition des comptes est devenue la tasse de thé nationale. D’où cette interrogation de nos confrères : «qui protège Cheikh Amar» ?

Atusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here